Mon parcours

Stitched Panorama

Ayant toujours eu un profil littéraire, c’est sans aucune hésitation que j’ai choisi ce parcours pour mon baccalauréat, avec une spécialité anglais renforcé, que j’ai obtenu en juin 2012 au lycée Charles de Foucauld, à Lyon, avec mention « Bien ».

manufacture des tabacs

Mon projet étant déjà de devenir traductrice ou interprète, je me suis ensuite dirigée vers l’université pour obtenir une licence en LEA (Langues Étrangères Appliquées) anglais-espagnol.
Durant mes deux premières années, j’ai ainsi suivi des cours de grammaire (anglaise et espagnole), de traduction depuis et vers mes langues étrangères, d’expression orale (en anglais et en espagnol), de marketing et de gestion dans mes trois langues, de civilisation (Royaume-Uni, États-Unis, Espagne, Amérique Latine), de rédaction, de droit, de gestion, de comptabilité et d’informatique. J’avais également choisi, en grande passionnée de l’Inde, d’apprendre l’hindi, une des langues principales de ce vaste pays.

futurallia 2014

En juin 2014, à la fin de ma L2, je me suis essayée au métier d’interprète durant 2 jours, pour le salon d’affaires Futurallia, dont le principe est le « speed-dating » entre entreprises. Cette expérience très positive et enrichissante n’a fait que confirmer mon goût pour les langues et mon désir d’en faire mon métier.

UoB

Pour ma troisième et dernière année de licence, j’ai décidé de me lancer dans la grande aventure Erasmus et suis partie vivre 1 an à Birmingham, dans la région des Midlands, à 2 h 30 au nord de Londres. J’ai ainsi fréquenté les bancs de la célèbre et réputée University of Birmingham durant toute l’année scolaire, ce qui m’a permis d’apprendre beaucoup. J’y ai suivi des cours d’anglais (traduction, compréhension et civilisation) et d’espagnol (traduction, compréhension et expression), un cours sur l’histoire et la société latino-américaine contemporaine, un sur l’espace urbain et l’identité culturelle de Barcelone, ainsi que des cours relevant moins du domaine linguistique : relations publiques, introduction au marketing, marketing international, Place des entreprises dans la société et Institutions et politiques des institutions européennes.
Je vivais alors en colocation avec une Française, une Autrichienne et un Américain, ce qui m’a permis de perfectionner mon anglais et de m’ouvrir encore un peu plus l’esprit. J’ai également noué de nombreuses amitiés britanniques.
J’ai finalement obtenu ma licence en juin 2015, mention « Assez Bien ».

UGA s

Enfin, dernière étape de mon voyage vers la vie professionnelle, j’ai enchaîné avec un master en traduction. J’ai pour cela choisi l’université Grenoble-Alpes, dont le master « Traduction Spécialisée Multilingue » est porteur du label EMT (European Master’s in Translation, master européen en traduction), gage de son sérieux et de la qualité de ses enseignements. Je me suis ainsi professionnalisée durant 2 ans, grâce à des cours de traduction, notamment juridique et technique, d’interprétation, de TAO (traduction assistée par ordinateur), de révision et d’assurance-qualité, de gestion de projet, de terminologie, de traductologie, de sous-titrage et de post-édition. Je me suis également initiée au catalan durant ma première année de master.
De plus, les étudiants de 2e année gèrent une Jeune entreprise, réalisant de vrais projets de traduction et d’interprétation pour de vrais clients, dont j’étais la vice-présidente, en plus d’être traductrice, réviseuse, relectrice, interprète et chef de projet.
Dans cette même logique professionnalisante, nous avons également réalisé un « projet collaboratif intensif » durant 3 jours en décembre où, divisés en 3 équipes avec chacune un projet différent, nous avons travaillé en conditions professionnelles en totale autonomie.
J’ai aussi effectué, en parallèle de mes études, un stage de terminologie durant mon dernier semestre, mon travail consistant à chercher des articles de presse hispanophone afin de constituer un corpus sur l’environnement et la COP 21.
Enfin, ces deux années d’études se sont concrétisées par la rédaction d’un mémoire de recherche en traductologie, sur le sujet suivant : « Harry Potter and the Cursed Child : nouveaux défis traductologiques d’un univers familier ».

Bilbao

Chacune de mes deux années de master devait également compter un stage et c’est ainsi que j’ai posé mes valises 3 mois et demi à Bilbao, au Pays-Basque espagnol, durant l’été 2016, et 6 mois à Édimbourg, en Écosse, entre avril et septembre 2017. Tombée sous le charme de cette ville et de ce pays et ne voulant plus les quitter, j’y suis finalement restée 3 ans, avant de rentrer en France pour revenir m’installer dans la région lyonnaise, que j’affectionne tout particulièrement depuis que je l’ai découverte il y a maintenant plus de 10 ans.

edinburgh

Toutes ces différentes expériences m’ont beaucoup appris et c’est ainsi que je suis arrivée jusque-là aujourd’hui, à vous proposer mes services en tant que traductrice indépendante, prête à vous offrir une expertise linguistique dans des domaines aussi diversifiés que mon parcours.

Lyon